Articles

Voulez-vous faire un test ?

Lors de votre prochaine réunion professionnelle, commencez par un tour de table où chacun raconte, en une ou deux minutes chrono, une chose qui s’est bien passée, un moment qu’il ou elle a particulièrement apprécié au cours des 2 ou 3 derniers jours.

Vous verrez des sourires sur les visages de vos collègues ou collaborateurs et transformerez l’ambiance de tout ce qui suivra.

*Vous trouverez cette illustration, et bien d’autres, sur le site www.apprentie-girafe.com

J’entends souvent en formation les participants demander qu’on puisse s’écouter « sans jugements », et je vois régulièrement des personnes qui s’en veulent de juger…

J’ai découvert que le jugement est humain, que c’est notre premier mouvement, et que notre cerveau reptilien, siège de nos vieilles mémoires, fait que nous jugeons à la vitesse de l’éclair, c’est notre instinct de survie… représenté ici par le chacal (selon Marshall B. Rosenberg, père de la CNV).

Avec cette découverte, la Communication Non Violente m’a permis de ne plus craindre les jugements, ni les miens ni ceux des autres. Cela me permet de ne plus prendre jugements ou critiques contre moi. Quel confort me direz-vous !

Alors comment ça marche ?

Nos jugements nous indiquent ce qui est important pour nous, ils parlent de nos valeurs, de nos besoins, ils nous alertent sur le fait que ce qui est en train de se passer ne nous va pas, et mettent ainsi en évidence ce que nous aimons vivre, nos préférences.

Un exemple : si je dis à une collègue de travail en pleine réunion : « c’est insupportable ta façon de prendre la parole tout le temps, tu es une vraie pipelette ! »
C’est juste que je n’en peux plus et cette phrase est ce qui me vient en premier.
Au fond, de quoi me parle ce jugement ? il parle peut-être de rythme, de place à laisser à l’autre, d’équilibre …

Et si j’entends une amie me dire « tu es une sacrée lâcheuse, tu ne m’as jamais appelée pendant les vacances »
Dois-je le prendre contre moi ? ou entendre que je lui ai manqué, et que son besoin d’attention, ou d’amitié, ou de complicité n’a pas été comblé ?

Derrière chaque jugement se cache un besoin. Le secret, pour préserver la relation, est donc de transformer le jugement en expression d’un besoin.
Facile ? Pas toujours ! cela demande un peu d’entrainement, et c’est notamment ce que nous expérimentons dans les stages de Communication NonViolente.

*Vous trouverez cette illustration, et bien d’autres, sur le site www.apprentie-girafe.com

DESCRIPTION ET CONTENU DE LA FORMATION

Comment formuler des messages délicats à dire dans le but d’être entendu et d’améliorer ou préserver les relations ?

L’un des piliers de la CNV, avec l’auto-empathie et l’empathie, l’expression authentique ou oser dire sa vérité, est un art qui s’apprend, et qui permet de construire des relations de confiance et de respect de soi et de l’autre.

  • Identifier les peurs qui nous empêchent d’être authentique.
  • Exprimer nos contrariétésde façon qui soit recevable par l’autre.
  • Rester connectés à nos émotions et à nos besoins afin de rester soi-même dans le dialogue
  • Exprimer clairement nos aspirations, avec fermeté et bienveillance.
  • Prendre soin de la vulnérabilité de l’autre.

LIEU : Villeneuve-Loubet (06), entre Nice et Antibes.

 Télécharger le bulletin d’inscription

DESCRIPTION ET CONTENU DE LA FORMATION

L’empathie est une compétence que nous avons tous … pourtant, à quelle vitesse nous précipitons-nous parfois pour donner des conseils ou rassurer ?

Sommes-nous parfois frustrés de ne pas avoir su écouter vraiment ?

L’empathie est la capacité d’accueillir l’autre sans jugement, en lui laissant la possibilité de s’exprimer librement et d’identifier ce qui est important pour lui dans l’instant.

  • Repérer les obstacles à l’empathie et la différencier des autres habitudes d’écoute.
  • Expérimenter la force de l’empathie silencieuse.
  • Mettre en pratique la capacité d’écoute et de présence dans des situations de conflit ou de détresse.
  • Refléter ce que l’autre cherche à exprimer en traduisant ses mots en sentiments et besoins.

 

LIEU: Verneuil sur Seine (78), lieu calme et ressourçant à 30′ en train de Paris St Lazare

Télécharger le bulletin d’inscription

Ca y est ! Vous avez le feu vert de votre médecin, l’activité vous manque, et bien-sûr vous avez envie de reprendre le travail. C’est le moment d’être accompagné, soutenu, boosté, pour préserver cette énergie retrouvée !

POURQUOI UN COACH ?

  • Parce que vous voulez retrouver ou renforcer la confiance en soi,
  • Afin de vous permettre de développer vos compétences en communication  avec authenticité, bienveillance et fermeté,
  • Parce que votre objectif est d’améliorer l’écoute de soi et la capacité à vous ressourcer, pour augmenter plaisir et efficacité.
  • Parcequ’il est HORS DE QUESTION de revivre ça !

Après un burn-out, le retour au travail après 6 ou 12 mois d’arrêt, même s’il est souhaité, reste parfois périlleux. Des peurs, des coups de fatigue, un regard différent porté sur soi, font que nous avons besoin de retrouver et surtout, installer de façon pérenne, la confiance, l’énergie, et la joie de vivre.

Le coaching permet de travailler tous ces aspects, savoir-être et savoir-faire :

  • Confiance en soi, estime de soi, image de soi
  • Communication
  • Soin de soi et santé.

Un parcours sur-mesure, une dizaine d’heures (selon vos besoins) d’accompagnement individuel, un rythme de séances adapté à vos disponibiltés.

Des Rv en présence, ou en visio (Skype, Zoom) pour prendre soin de votre énergie et éviter les déplacements.

 

 

La communication bienveillante ou communication consciente consiste dans un premier temps à prendre conscience de ce qui nous coupe de nous et des autres. Prenons les jugements par exemple : est il possible de ne plus juger ? Sans doute pas, car nous sommes programmés ainsi. Notre cerveau juge, évalue, interprète toute situation. En revanche il est à la portée de chacun d’entre nous de choisir de transformer ces jugements grâce à l’écoute de soi ou/et de l’autre ; de voir que derrière tout jugement il y a une valeur ou un besoin à prendre en considération.